Projet alimentaire territorial (PAT)

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page


L’agriculture est une composante clé de la vie de nos territoires. Enjeux économiques, environnementaux, sociaux, fonciers… Elle est une composante intrinsèque de la construction des politiques publiques qui façonnent le territoire de demain.

Le projet alimentaire territorial (PAT), c’est quoi ?

Prévus dans la loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt du 13 octobre 2014 (Art 39), les projets alimentaires territoriaux sont élaborés de manière concertée à l’initiative de l'ensemble des acteurs d'un territoire. Ils s'appuient sur un diagnostic partagé faisant un état des lieux de la production agricole locale et du besoin alimentaire exprimé au niveau d’un bassin de vie ou de consommation, aussi bien en termes de consommation individuelle que de restauration collective.
Tout projet commence par un diagnostic de territoire partagé par les acteurs locaux et la mise en place d’une instance collégiale pour suivre l’état d’avancement du projet.

Les actions de votre PAT peuvent s’inscrire dans différents outils de politique publique et répondent à trois enjeux :

  • Une dimension économique : structuration et consolidation des filières dans les territoires et mise en adéquation de l’offre avec la demande locale ; contribution à l’installation d’agriculteurs et à la préservation des espaces agricoles sans lesquels la production n’est pas possible.
  • Une dimension environnementale : développement de la consommation de produits issus de circuits de proximité ; valorisation d’un nouveau mode de production agro-écologique, dont la production biologique.
  • Une dimension sociale : c’est un projet collectif, fondé sur la rencontre d’initiatives, et regroupant tous les acteurs d’un territoire ; il contribue à une identité et une culture du territoire et permet de valoriser les terroirs.

Une démarche initiée avec Tulle agglo

L’initiative est lancée à l’échelle de Tulle agglo, avec la Chambre d’agriculture de la Corrèze, l’EPLEFPA Tulle-Naves, la Ville de Tulle et un soutien universitaire de Géolab (Limoges) – Sciences Agro (Bordeaux) et Vetagro sup (Clermont-Ferrand). Le maître d’ouvrage pour pour l’heure définit les objectifs :

  • Développer la diversification en encourageant la création de nouveaux ateliers : productions – transformation
  • Orienter les productions vers de nouveaux débouchés
  • Favoriser l’installation
  • Coopérer pour mieux produire et vendre

 
En aval, elle souhaite développer la consommation  de produits de l’agriculture locale :

  • Auprès de la restauration scolaire, médico-sociale, entreprises : sensibiliser, informer les professionnels et élus locaux, contribuer à la formation des agents de la restauration hors domicile, informer et éduquer les apprenants : information, vidéos, visites fermes, coordonner la demande grâce aux groupements d’achats.

  • Auprès des professionnels des métiers de bouche : sensibiliser les apprenants des métiers de bouche (CFA), impliquer et valoriser les chefs et restaurants (visites fermes – carte spécifique), associer les professionnels des IAA autour d’une gamme véhiculant l’identité territoriale et la qualité des productions locales
  • Auprès des habitants, de la clientèle familiale et individuelle, des associations : renforcer la solidarité alimentaire (ateliers culinaires, rencontre producteurs), promouvoir les initiatives d’insertion / réinsertion dans les activités de production et de transformation, promouvoir les formations qualifiantes, associer les acteurs associatifs de la solidarité et de la consommation, faciliter l’accès des consommateurs aux produits de l’agriculture locale.

 

Contact

Agnès BERTRAND-LAFEUILLE
Conseillère Restaurant hors domicile (RHD)
05 55 21 55 49
agnes.bertrand-l@correze.chambagri.fr